AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Carnets de voyage de stefro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
stefro
Administrolleur
Administrolleur
avatar

Nombre de messages : 24191
Chakra : 32962
Age : 37

MessageSujet: Carnets de voyage de stefro   Lun 21 Jan - 2:16

Carnets de voyage
Argentine 2007-2008




Je vais pas faire un exposé sur l'Argentine, mais à titre d'information, je vous mets quelques liens concernant le pays mais aussi concernant la grave crise économique de 2001, qui a mené à la faillite du pays.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Argentine
http://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_%C3%A9conomique_argentine

La dernière fois que je suis allé en Argentine, c'était en 2004, 15 ans après avoir quitté le pays, et suite aux événements de 2001, je craignais de me retrouver dans un pays complètement dévasté. Or, en 3 ans, le pays était parvenu à se redresser doucement mais sûrement, et offrait une double facette avec d'un côté les multiples traces de la crise économique et de l'autre le renouveau de la société et l'arrivée de nouveaux invetissements.

Cette fois, donc, le séjour était plus un séjour pour profiter que pour découvrir le pays.

En 3 ans, les choses ont évidemment peu changé, mais l'économie reprenant petit à petit ses forces, le coût de la vie pour les touristes a nettement augmenté. Evidemment, l'Argentine étant en zone dollar, les prix restent très accessibles pour ceux qui viennent de la zone euro.

Lors de ces 3 semaines, outre Buenos Aires, j'ai également visité des amis en banlieue (appelée Gran Buenos Aires) mais également dans la Pampa (en province de Buenos Aires, à 100 km au nord-ouest de la capitale). Enfin, j'ai fait un petit crochet par l'Uruguay et ses plages.

Buenos Aires (Capitale Fédérale) :

C'est là que je suis né. scinique

Buenos Aires est une immense mégalopole située en bord de fleuve (le Rio de la Plata), d'environ 3 millions d'habitants (11 si on compte toute la zone appelée Gran Buenos Aires).

(si vous voulez vous amuser à "visiter" la ville avec Google Maps, voici l'url : cliquez ici )

Comme dans toute grande ville qui se respecte, la circulation est souvent difficile (on y reviendra plus tard) et on y trouve des milliers de taxis. Alors que la ville de NYC possède ses célèbres "Yellow Cabs", nous avons nos taxis jaunes et noirs, la plupart d'entre eux étant même des modèles qui n'existaient plus lors de votre naissance. scinique


Les taxis de la ville de Buenos Aires


L'héritage européen du peuple argentin (les Espagnols et les Italiens principalement, mais également les Anglais, les Français, les Allemands ou encore les Suisses) a modelé la ville et a provoqué une sorte d'anarchie architecturale. En effet, dans certains quartiers, on a parfois l'impression de se trouver à Paris, à Madrid, à Rome ou à Londres et un pâté de maison plus loin, on peut avoir l'impression de se trouver ailleurs.

Les vagues successives d'immigrés européens ont donc façonné la ville.

Par exemple, l'ambassade de France est très… française, et si on regarde la photo suivante hors-contexte, on pourrait penser qu'elle a été prise quelque part en France.


Ambassade de France à Buenos Aires


Concernant les quartiers et les monuments, il y a vraiment de tout : l'ouest et le sud de la ville sont plutôt populaires tandis que l'est et le nord sont des zones plus huppées.

L'artère principale de la ville est la Avenida 9 de Julio. Si l'avenue des Champs-Elysées est connue comme étant la plus belle au monde, la 9 de Julio est considérée comme la plus large au monde (109 mètres de largeur). Au milieu de celle-ci trône l'obélisque, érigé pour fêter la naissance de la ville, et connu comme l'un des symboles de cette même ville.




Avenida 9 de Julio et l'obélisque de Buenos Aires


D'un côté plus pratique, il existe une rue piétonne qui coupe l'Avenue et qui est systématiquement remplie de monde, sur laquelle on y trouve toutes sortes de magasins de luxe, de sport, de restaurants, de cafés ou encore de centres commerciaux : la calle Florida


Calle Florida


Les autres monuments de la ville :

- La Plaza San Martin :
Place créé en l'honneur du père de la Nation, le Général San Martin. Une place principale de la ville, située à la fois près du port et du centre (par la rue Florida).


Plaza San Martin


- La Torre de los Ingleses :
La Tour des Anglais, offerte par les anglais ayant élu domicile en Argentine, bien avant que la junte militaire (1976-1983), pour la simple raison que son pouvoir s'affaiblissait, ne décide d'attaquer les îles Malouines (ou Falklands) appartenant à la couronne britannique et sur lesquels il n'y avait rien, à part 2 ou 3 personnes et quelques moutons (et la ZEE n'entrait même pas en compte pour les militaires).


Torre des los Ingleses


- Plaza de Mayo et la Casa Rosada
La place de Mai, construite pour célébrer le 25 mai, une des 2 fêtes nationales avec le 9 juillet. Cette place fait face à la Casa Rosada (maison rosée), siège du gouvernement fédéral de la République d'Argentine. Depuis la fin de guerre et de la dictature, la place est devenue le lieu de manifestation des mères et des grands-mères de la Place de Mai, qui se sont battues pour savoir toute la vérité sur les milliers de disparus dont on n'a connu le sort. Mais entretemps, tous les mouvements de contestation populaires ont choisi cette place pour faire entendre leurs griefs auprès du pouvoir.


Plaza de Mayo et Casa Rosada


- La cathédrale de Buenos Aires
Oui, oui! C'est bien une cathédrale à l'architecture particulière. scinique


Cathédrale de Buenos Aires


- El Cabildo
Ancien bâtiment administratif du royaume espagnol (au style architectural très colonial), dans lequel la République Argentine a été proclamée. Le bâtiment est situé face à la Place de Mai et au palais présidentiel.


El Cabildo


- Un bâtiment parmi d'autres : Le ministère des postes et des communications


Ministère argentin des PTT


Quelques quartiers de Buenos Aires :

- La Boca (bouuuh!!!!!)
Un quartier populaire situé dans le sud de la ville, près des docks. Mondialement connu grâce à son club de football de Boca Juniors. C'est un quartier plutôt pauvre et réputé dangereux, bien que les touristes y affluent tous les jours par centaines. Evidemment, il y a des coins à éviter. scinique

Outre le stade de la Bombonera, on va surtout se promener du côté de Caminito, une rue dont les maisons sont peintes dans des couleurs voyantes et où l'on trouve plein de petits bars, restaurants et bien entendu magasins de souvenirs, et où l'on entend du tango à longueur de journée.








Caminito (nb : les maisons sont repeintes assez souvent et dans des couleurs différentes à chaque fois)


- Recoleta :
Le quartier chic de la ville. Ici les loyers n'ont rien à envier aux grandes capitales occidentales. D'ailleurs, c'est dans ce quartier qu'on trouve l'Alvear Palace, un des hôtels les plus prestigieux au monde.


L'Alvear Palace à Recoleta


De plus, c'est dans ce quartier que se situe le cimetière du même nom, où repose, par exemple, Eva Duarte, plus connue sous le nom d'Evita Peron.


Cimetière de Recoleta


- Puerto Madero
Cette zone est la plus récente de la ville. Zone portuaire à l'abandon, elle a complètement été refaite au début des années 90 et transformée en lieu de détente, avec magasins, hôtels et restaurants. Les anciens bâtiments ont complètement été refaits à neuf et des gratte-ciels poussent comme des champignons à proximité. Inutile de dire qu'avec cette offre nouvelle de lofts, penthouses et autres appartements de luxe, plus l'implantation de grands hôtels, ce quartier se veut comme le lieu de rencontre et d'implantation des populations les plus aisés. Mais rien n'empêche de s'y promener et de profiter du canal proche pour y faire des balades sympa et aller manger un morceau entre potes. scinique













Puerto Madero


- Le quartier des affaires :
Il a également été remis au goût du jour. Situé à proximité du port, les grandes multinationales s'y installent en masse.






La "City" de Buenos Aires

_________________

You know it's funny, what's happening to us. Our lives have become digital. Our friends now virtual. And everything you could ever wanna know is just a click away. Experiencing the world through endless second hand information is not enough. If we want authenticity we have to initiate it. We will never know our full potential unless we push ourselves to find it. It's this self-discovery that inevitably takes us to the wildest places on earth.


Dernière édition par le Lun 28 Jan - 10:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stefro
Administrolleur
Administrolleur
avatar

Nombre de messages : 24191
Chakra : 32962
Age : 37

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Lun 21 Jan - 3:47

La société et la vie argentines
Par où commencer, il y a un paquet de choses à dire. scinique

Les gens :
On tombe vite dans l'esprit latin (le vrai). Malgré les problèmes quotidiens et la vie qui n'est pas forcément toujours rose, les gens sont d'une gentillesse à toute épreuve.

Les gens parlent beaucoup entre eux, aiment faire connaissance, etc… On se lie vite d'amitié avec le chauffeur de taxi qui se fait un plaisir de faire découvrir la ville ou de raconter ses anecdotes. Et il n'est pas rare que la discussion se finisse autour d'une bière ou d'un café avec ce même chauffeur.

En campagne, l'effet est encore plus flagrant qu'en ville. Lorsqu'on part faire une course qui dure normalement 1 heure, il n'est pas rare qu'elle dure toute l'aprèm. Et si on est étranger, pareil : les gens aiment bien savoir qui on est, d'où on vient, ce qu'on fait. Parfois, c'est même étonnant que les gens viennent si spontanément vous parler, mais au final c'est franchement un sentiment et une atmosphère agréable. scinique

Le relationnel, les sorties, la drague et la religion :
Avec cette ouverture de la part des gens, on finit par discuter avec n'importe qui, sans barrière sociale ou de l'âge. Seule la barrière de la langue peut poser problème, car si les argentins comprennent aisément l'anglais (les networks US ont envahi la TV et les séries sont diffusées en VOST ), ils le parlent plus difficilement (et avec un accent très chantant proche de l'italien, ça aide pas. scinique ).

Autre sujet qui vous intéressera messieurs, les filles draguent énormément là-bas. Ce n'est pas mal vu du tout, d'autant plus que dans une société considérée comme machiste (d'ailleurs macho est mal usité en langue française, tas de cons), les femmes ont un énorme pouvoir et savent jouer de leurs charmes pour mettre un mec à genoux. scinique
Même les femmes de 60 ans n'hésitent pas à draguer dans la rue, preuve qu'il n'y a pas d'âge pour la séduction.

Disons, que les relations sont aussi moins tendues. Une fille qui attire les regards ne s'en offusquera pas aussi facilement qu'ici et les mecs savent regarder sans être lourds (on n'a pas de wesh-wesh \o/ ). Et si les filles n'ont aucun problème à draguer, elles savent être aussi plus polies et compréhensives lorsqu'il s'agit de rembarrer un pauvre type qui tente timidement sa chance (spas du vécu, désolé scinique ).

De plus, on complimente beaucoup et en termes de séduction, on tourne moins autour du pot qu'en Europe par exemple, mais on reste toujours correct (pas du genre : "on baise ?"). Les personnes les plus âgées n'hésitent pas non plus à complimenter les plus jeunes sur leur beauté et ça n'a aucune connotation déplacée. Là-bas on accepte un compliment pour ce qu'il est et rien de plus.

Autre objet de séduction : le tango. Même si cette danse ô combien sensuelle revient en force, certains jeunes préfèrent se tourner vers des trucs plus modernes (on n'a pas encore la tektonik pour trisos heureusement). Or, les filles aiment beaucoup danser le tango et comme leurs copains préfèrent rester vautrés avec leurs bières, ce sont les hommes plus âgés qui s'y collent pour danser.
Conclusion : me mettre au tango au plus vite.
rire 5

Au niveau des sorties, les mecs sortent plutôt entre potes dans l'aprèm et en début de soirée et idem pour les filles. Ensuite en soirée, ce sont plutôt des sorties en couple (ou en famille), à deux ou avec des amis.

La société argentine, comme toute société ibéroaméricaine, est évidemment très catholique et croyante. Cependant, on a beaucoup moins de vieilles saloperies de grenouilles de bénitier comme il peut y en avoir ici qui veulent que tout le monde respecte la Bible au mot près.
Bien que très croyante, la société argentine, comme la brésilienne, est très libérale et tout le monde sait s'amuser sans pour autant renier leur religion.

Dédicace à Adrix :
C'est un fait, les Argentines sont belles (métissées ou européennes, on a le choix), sympa et peu timides. lol!
Cependant, Buenos Aires est devenue au fil du temps une ville "Gay friendly", avec l'apparition de boîtes, de restos et d'hôtels ( confused ) réservés à des clientèles gay. Et pour en revenir aux traditions catholiques, tout ceci ne choque personne et c'est très bien ainsi! Smile

Spoiler:
 

La bouffe :
L'Argentine est mondialement réputée pour sa viande de bœuf. Malheureusement, c'est de plus en plus coton pour en trouver à l'étranger. En 2004, 20% de la production de viande était exportée (et en majorité vers l'Uruguay albino) . Aujourd'hui, le chiffre tend vers 0 avec les quotas imposés par l'Etat. Ainsi, la viande qu'on peut trouver à Carrefour et de la viande d'Uruguay (dont les animaux sont importés… d'Argentine scinique ).

Outre le boeuf, on apprécie tous les autres types de viande, sauf le cheval, qui est un animal quasiment sacré et qui est élevé en masse dans le pays (pour les gauchos, pour les courses et pour le polo).

Mais il faudrait être fou pour aller en Argentine et ne pas manger ne serait-ce qu'une fois un bon asado (un barbecue, quoi…), avec en entrée une provoleta (un provolone italien) ou un chorizo (pas une saucisse piquante espagnole mais une sorte de grosse chipolata).

Sinon, on peut opter pour une empanada à la viande, au poulet ou au fromage en entrée, délicieux!


Asado argentin


Autres spécialités (là ce sont les origines italiennes), les glaces. Après une bonne bouffe, c'est que bonheur. Mais en termes de sucreries, on possède une autre spécialité : le dulce de leche ou la confiture de lait. Et on en met partout : sur les crêtes, sur les tartines et surtout dans une friandise appelé "Alfajor" (tain heureusement que j'ai ramené une boîte! )

Niveau boissons, la spécialité locale est le maté, la boisson des gauchos (pas ces saloperies de communistes, je parle des cow-boys argentins).

Côté alcool, la bière locale est la "Quilmes" (moyenne sans plus), du nom d'une ville au sud de Buenos Aires. Par contre, on possède pas mal de vins de qualité dont une partie porte des noms français ou espagnols. Et pour cause, on a importé des tas de vignobles d'Europe. scinique

La loi et l'Etat :
Autant le dire de suite, pour ça, il y a du laisser-aller. Si les flics sont peu respectés en France, en Argentine c'est pire. On les voit partout, mais il ne bougent pas. Sur la route, chacun fait comme bon lui semble. Si la vitesse est limitée à 100, on roule à 120-140. A un carrefour, on ne démarre pas au vert, mais lorsque le feu passe au rouge sur l'autre voie. S'il y a 4 voies de circulation, on a 5 voitures de front, etc…
La priorité à droite est en vigueur, mais souvent c'est la loi du plus "couillu" qui prévaut.
Les panneaux indiquant que la ceinture de sécurité est obligatoire sont superflus et comme c'était l'été, les motos laissaient leurs casque à la maison. Et pourtant, les accidents sont plus que rares, étonnamment.

Outre le code de la route, les problèmes sont mutliples. Par exemple, le 26 décembre, en allant chercher les billets d'avion pour aller en Uruguay, on a appris que le jour même, le Sénat devait voter une loi visant à instaurer une heure d'été (pour économies d'énergie) à partir du 30 décembre, soit 4 jours après. Ce qui fait qu'on a su qu'au dernier moment l'heure de décollage de notre avion (la loi est passée et nous sommes donc passés à l'heure d'été). Bref, une improvisation totale.

Autre exemple, à l'occasion du réveillon du 31, l'Etat a procédé à des coupures d'électricité un peu partout pour éviter un plantage de tout le réseau. Résultat : des milliers de foyers privés d'électricité et d'eau (parfois pendant 36 heures de suite) sans aucun préavis, alors que les températures atteignaient joyeusement les 39°C. divers12

Enfin, il y a eu les grèves et les blocages. Les argentins sont connus pour être de sacrés bosseurs (à part moi) et pour ne manifester que lorsqu'il ne reste aucune autre solution. Mais l'Etat étant souvent borné, les gens ont fini par descendre dans la rue et bloquer toute la ville. On a même failli ne pas partir (pour l'Europe) pour cause de mouvements de grève dans les aéroports.

La criminalité, la pauvreté et la violence :
Bon, on n'est pas non plus au fin fond du Bronx et je dois reconnaître que je n'ai jamais été réellement inquiet de déambuler dans les rues de Buenos Aires. Ceci dit, certains quartiers moins touristiques sont vraiment dégeulasses et les rues sont parfois peu ou pas entretenues.

Depuis la crise de 2001, une nouvelle population a émergé dans le pays : les cartoneros, des populations ruinées par la crise et qui ne croient plus aux promesses du pouvoir. Ces gens portent le surnom de cartoneros car ils survivent en recueillant les cartons dans les poubelles et en les revendant. On dit même qu'ils contribuent plus à la propreté de la ville et au recyclage que les éboueurs eux-mêmes.

Mais on a beau les voir partout dans les rues de la capitale, ces gens ne demandent rien à personne (on apprend vite à ne pas compter sur l'Etat là-bas) et ne représentent pas un danger pour qui que ce soit, y compris les touristes les moins "méfiants".

Il y a malheureusement pas mal de cambriolages dans les quartiers résidentiels et depuis une vingtaine d'années, chaque quartier s'est doté de gardes chargés de surveiller les alentours. Ce qui n'empêche pas que les cas d'enlèvement (ça dure quelques heures, juste le temps de se faire dépouiller, on n'est pas en Colombie non plus) par des bandes organisées restent relativement fréquents.

On voit peu de mendiants et les agressions en pleine rue en pleine ville (Brésil style) sont plus que rares, par contre.

Les bidonvilles se développent en banlieue. Coincés entre le chemin de fer, l'autoroute et l'aéroport, c'est le top. divers12
Quand j'ai quitté le pays en 1989, ils existaient déjà mais ils se sont élargis depuis. Les terrains sont occupés dans l'illégalité la plus totale et certaines "maisons" commencent déjà à avoir un 2ème étage (par contre ils ont tous le satellite et la clim' divers11 ).

_________________

You know it's funny, what's happening to us. Our lives have become digital. Our friends now virtual. And everything you could ever wanna know is just a click away. Experiencing the world through endless second hand information is not enough. If we want authenticity we have to initiate it. We will never know our full potential unless we push ourselves to find it. It's this self-discovery that inevitably takes us to the wildest places on earth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stefro
Administrolleur
Administrolleur
avatar

Nombre de messages : 24191
Chakra : 32962
Age : 37

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Lun 21 Jan - 4:19

Suite du périple :

La banlieue de Buenos Aires et la Province de Buenos Aires
J'ai grandi dans la banlieue nord de Buenos Aires, à une dizaine de km de la capitale. Depuis les choses ont pas mal changé et les immeubles de bureau poussent comme des champignons. La maison dans laquelle j'ai grandi a été démolie peu après notre départ en 89 et a laissé place à un bunker qui ne ressemble à rien (et qui a également été démoli et remplacé par un autre truc en plus moche).
Il n'y a pas grand chose à dire sur ces quartiers résidentiels, situés au bord du fleuve Rio de la Plata, et faisant face à l'Uruguay.


Rio de la Plata (non, c'est pas la mer, mais bien un fleuve, avec l'Uruguay de l'autre côté ^^


Lors de ce séjour, on a été invités par nos anciens voisins à passer quelques jours dans la Pampa. Ces voisins élèvent des chevaux et possèdent une propriété au Nord de la capitale (dans la province de Buenos Aires). En gros, des champs à perte de vue avec des vaches et des chevaux. C'est le meilleur moyen de décompresser après avoir passé quelques jours dans l'agitation d'une grande ville.

Et c'est un bol d'air bienvenu! Les plus proches voisins sont à quelques kms et le sentiment d'isolement fait un bien fou, tout comme le silence. La nuit, à part le son des cigales, rien. Et comme il n'y a pas les lumières d'une grande ville à proximité, on a droit à un magnifique spectacle celeste avec des milliards d'étoiles qui s'affichent au-dessus de nos têtes (dont la Croix du Sud, la plus visible). Et comme dit précédemment, les gens sont encore plus gentils, c'est génial!




La Pampa!!!


Un petit crochet par l'Uruguay
Et plus précisément à Punta del Este.

Quand on arrive tout droit de l'Argentine, on est frappé par cet endroit.

1 - c'est super propre.
2 - on dit que les argentins et les uruguayens sont cousins, mais ces derniers respectent le code de la route et la police est extrêmement sévère en cas d'infraction. Le seul point commun entre les 2 peuples : personne ne respecte le piéton.

Punta del Este a quelque chose d'irréel, en fait. C'est une ville huppée où la haute société argentine passe ses vacances (la populace part plutôt à Mar del Plata, en Argentine). 1/3 des voitures sont immatriculées en Argentine, parfois on en vient même à se demander où est-ce qu'on est.

Le lieu est composé de deux plages, qui s'étendent sur plus de 100 km. A l'est, la Brava qui donne directement sur l'Atlantique et qui fait le bonheur des surfeurs. A l'ouest, la Mansa, plus tranquille, car protégée où se réunissent les familles.



Au bout de la pointe, une marina qui n'a rien à envier aux ports les plus chics d'Europe.

En ville, on trouve des magasins de luxe, des restaurants classe mais aussi des commerces plus simples. Le coût de la vie est 30% plus élevé qu'à Buenos Aires, mais il est tout fait possible d'y aller sans se ruiner.

Outre les appartements et lotissements de luxe, on y trouve un immense hôtel-casino qui rappelle ceux de Las Vegas : le Conrad.
Casino, spectacles, piano-bar, défilés de mode, on se demande parfois si on est bien en Amérique du Sud.

Mais grâce au casino, il est possible d'avoir de bons prix sur la chambre d'hôtel et sur le billet d'avion selon la période de l'année. Après, rien n'empêche d'aller dans un hôtel un peu plus modeste mais sympathique (comme j'ai fait) et néanmoins profiter à fond de la ville. scinique

Bref, on peut vraiment s'en sortir pour pas cher et plus généralement, Punta del Este est une destination que je conseillerais à toute personne partant en Amérique du Sud. Parce que c'est à la fois un coin sympa et où il y a un paquet de choses à faire. scinique

_________________

You know it's funny, what's happening to us. Our lives have become digital. Our friends now virtual. And everything you could ever wanna know is just a click away. Experiencing the world through endless second hand information is not enough. If we want authenticity we have to initiate it. We will never know our full potential unless we push ourselves to find it. It's this self-discovery that inevitably takes us to the wildest places on earth.


Dernière édition par le Lun 21 Jan - 17:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stefro
Administrolleur
Administrolleur
avatar

Nombre de messages : 24191
Chakra : 32962
Age : 37

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Lun 21 Jan - 4:29

Post Scriptum :

Comme vous le savez, je suis parti pour l'Argentine avec une énorme appréhension. En fait, après mon dernier voyage, j'ai été extrêmement heureux d'y être retourné après 15 ans. Mais avec le recul, je m'étais rendu compte que je n'étais pas en phase avec les gens de là-bas. Chose somme toute normale, je n'ai pas grandi dans la même société et je n'ai jamais eu de lien direct avec mes racines.

Et donc plus la date de ce voyage arrivait et plus je me sentais mal à l'aise. Mais ces appréhensions se sont envolées sitôt arrivé là-bas. Je me suis senti tellement bien dans cette société, qui n'est certes pas parfaite mais est en revanche si accueillante, que j'ai vite fini par me "rappeler" d'où je venais et qui je suis. Ce sont surtout les rencontres que j'ai faites là-bas et une en particulier qui m'ont montré que malgré certaines différences de culture, je fais partie de ce pays et ce pour toujours. Même si je parle espagnol sans accent (ou avec un accent espagnol, selon les versions scinique ) j'ai été traité, intégré et je me suis senti argentin à 1000%. J'ai même tellement apprécié ce voyage que depuis mon retour en France, j'ai un peu de mal à m'adapter (et puis avec les suisses tout prêt, on prend une sale claque niveau sympathie et gentillesse, après avoir passé 3 semaines en Amérique du Sud. divers12 ).

En tous cas, ce voyage m'a fait un bien fou et j'espère que j'aurais réussi à vous faire partager ce plaisir.

costume3

Si vous avez des questions, ne vous privez pas! scinique

_________________

You know it's funny, what's happening to us. Our lives have become digital. Our friends now virtual. And everything you could ever wanna know is just a click away. Experiencing the world through endless second hand information is not enough. If we want authenticity we have to initiate it. We will never know our full potential unless we push ourselves to find it. It's this self-discovery that inevitably takes us to the wildest places on earth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madness
Quasi-modo
Quasi-modo
avatar

Nombre de messages : 5582
Chakra : 13742
Age : 34
Localisation : La Rényon

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Lun 21 Jan - 8:33

divers17 "Si t'es fier d'être argentin tape dans tes mains..."


Enorme ton carnet de voyage stefro! J'ai beaucoup appris en trés peu de temps, de plus les photos sont belles.
En tous cas, tu ne fais pas les choses à moitié, j'ai l'impression que tu t'es éclaté là-bas scinique

Merci pour ce moment d'évasion.....

costume3

_________________
Rock'n'roll is here to stay...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ssecham
Modératrice d'intérieur
Modératrice d'intérieur
avatar

Nombre de messages : 5363
Chakra : 13823
Age : 32
Localisation : un petit pays d'imbéciles

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Lun 21 Jan - 9:11

c'est claire waouw quel beau travail pour nous faire partager tout ca....
c'est grave hein comme dans les pays plus "pauvre" c'est tout de suite plus conviviale et sympathique, de tout les voyages que j'ai pu faire c'est souvent ressortis...
en tout cas quel magnifique voyage ca a du etre...
comme le dis si bien madness
merci pour ce moment d'évasion

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AdRiX
Gold hmm Member
Gold hmm Member
avatar

Nombre de messages : 9834
Chakra : 17822
Age : 35

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Lun 21 Jan - 15:51

Hé ben voila c'est malin, maintenant j'ai envie d'aller séjourner à Punta del Este alors que je ne peux pas ! Mad

Nan super ton carnet, vraiment ! Ca donne vraiment envie d'aller visiter...
En tout cas le fait que les gens soient accueillants ça doit être super agréable... C'est pour ça que je voyagerai en tout cas, les gens et le dépaysement.

Questions :
Citation :
Et ça fait plus de filles pour moi, quand j'y retournerai!!!!!
L'homosexualité concerne seulement les hommes ?

La vie n'est pas chère, tu peux nous donner un exemple ? Combien coûte une place de ciné ou un repas dans un resto ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madness
Quasi-modo
Quasi-modo
avatar

Nombre de messages : 5582
Chakra : 13742
Age : 34
Localisation : La Rényon

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Lun 21 Jan - 16:02

Citation :
L'homosexualité concerne seulement les hommes ?

J'espère que non... divers29

homer1
Rhââ...je ne préfère pas imaginer deux bombes latines ensemble!

_________________
Rock'n'roll is here to stay...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stefro
Administrolleur
Administrolleur
avatar

Nombre de messages : 24191
Chakra : 32962
Age : 37

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Lun 21 Jan - 17:44

@AdRiX a écrit:
Questions :
Citation :
Et ça fait plus de filles pour moi, quand j'y retournerai!!!!!
L'homosexualité concerne seulement les hommes ?
Non, mais j'ai pas assez étudié le sujet (en réalité je m'en fous, chacun fait ce qu'il veut) pour te donner une réponse juste.
@AdRiX a écrit:
La vie n'est pas chère, tu peux nous donner un exemple ? Combien coûte une place de ciné ou un repas dans un resto ?
1 US$ = 3,16 AR$ (pesos argentins)
1 € = 4,56 AR$ (pesos argentins)

Une course de taxi avec 4 personnes en traversant toute la ville, ça coûte 20 AR$, soit moins de 4,50 €.

Le litre d'essence est d'environ 2,66 AR$ soit 0,58€/l. Mais avec les pénuries d'essence, c'est pas le prix qui pose problème (car il a augmenté ces dernières années) mais la disponibilité.

Lors de ma dernière soirée, on est allé manger dans un restaurant-parrilla de standing moyen, à 6 personnes, avec entrées, plat principal, desserts, vins (Cléricot et un rouge) + autres boissons non-alcoolisées.

Total : 420 AR$ soit environ 90€. Et après un dîner comme ça, on n'a plus faim du tout.

Ensuite, les prix des matériels électroniques sont similaires à ceux pratiqués ici, tout comme le prix dans les hôtels. D'ailleurs, certains établissements hôteliers ont maintenu un double barême : pour un argentin, une chambre qui coûte 200 AR$, coûtera 200 US$ pour un étranger. scinique
@AdRiX a écrit:
Spoiler:
 
Dans les avions, les aéroports et les hôtels. divers29

Ceci dit, mention spéciale à deux hôtesses : une sur le vol Genève - Madrid et l'autre sur le vol Buenos Aires - Punta del Este.

_________________

You know it's funny, what's happening to us. Our lives have become digital. Our friends now virtual. And everything you could ever wanna know is just a click away. Experiencing the world through endless second hand information is not enough. If we want authenticity we have to initiate it. We will never know our full potential unless we push ourselves to find it. It's this self-discovery that inevitably takes us to the wildest places on earth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pline
Gameuse
Gameuse
avatar

Nombre de messages : 612
Chakra : 8990
Age : 31
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Lun 21 Jan - 18:16

Bon ben moi j'ai des questions, des affirmations, pleins de trucs quoi.

1- as tu pensé à ramener un cadeau à pline ?
2-Et niveau musique ils sont branchés quoi en argentine ('fin genre dans les personne que tu connais ou les jeun's)
3- j'ai bien aimé le coup du voisin qui a un élevage de chevaux à la campagne dans un endroit sur calme ! " ouiiiii, ça m'arrivera un jour !!!"
4- niveau on conduit comme des barges, j'ai l'impression que y a que en france où même en étant stricte sur le code de la route on arrive à être numéro en matière de cartons.
5- C'est clair que les retours c'est jamais cool. Et j'imagine que de l'Argentine ça doit être dur, j'imagine que tu dois badder légèrement et parfois ça te fais ça quasiment 1 mois, so good luck !. Il parait que le pire c'est le retour du brésil. 'fin moi je sais que je kiffe pas les retours !
6- c'est calir que ça donne envie faire le tour de l'amérique du sud... Mais moi je le faire avec Ernesto (cf : Carnet de voyage), sur sa moto, et je veux me faire le pérou et le chili ( youpi, traverser l'amérique du sud en moto, wwwoh ).
7- C'est clair qu'il est cool ton carnet, à chaque fois que je pars je m'achète un super carnet, et je me dis que je vais en faire un génial, avec des photos, des dessins et tout, et puis prise dans le truc je m'occupe plus de rameuter des souvenirs.
8- le prochain coup tu m'emmènes ?
9- Comme c'est de la balle des soirée tango ! T'aurais dû essayer, y aurait bien eu des filles pour te montrer !
10-et pour l'avion alors... t'as réussi à embobiner le pilote pour aller dans la cabine ?
11- par contre j'ai pas trop compris ce qu'on bouffait là bas... Bien et light quoi....
12- et est ce que ça fait un peu comme au brésil où soit les gens sont pauvres, soit ils sont riches mais pas trop de juste milieu ?
13- Tu veux pas genre nous faire un poème en espagnol, tu t'enregistre et tu nous files le liens après sur le forum ( histoire de t'entendre parler espagnol ).
14- Et mon cadeau souvenir ?
15- combien d'heures de décalage ?
16- euuuuuuuuuuuuuuh ! moi aussi j'ai envie de dépayasement, de rien comprendre de ce qu'on me dit, de trouver des trucs bizarres, de casser mes pré images, d'apprendre de nouveaux trucs et de pleurer pour pas repartir chez moi !



en tout cas merci de nous avoir fait faire le voyage de nos ordi et bonne récup à toi ! T'as du en prendre pleins les yeux, je suis jalouse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stefro
Administrolleur
Administrolleur
avatar

Nombre de messages : 24191
Chakra : 32962
Age : 37

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Lun 21 Jan - 18:45

@pline a écrit:
1- as tu pensé à ramener un cadeau à pline ?


@pline a écrit:
2-Et niveau musique ils sont branchés quoi en argentine ('fin genre dans les personne que tu connais ou les jeun's)
Ils sont assez branchés rock. Il y a un paquet de groupes qui se forment et qui parviennent à obtenir une certaine notoriété nationale voire continentale. Sinon, ils aiment bien tout ce qui est pop anglaise et aussi la plupart des artistes hispaniques que l'on connaît par ici.

@pline a écrit:
3- j'ai bien aimé le coup du voisin qui a un élevage de chevaux à la campagne dans un endroit sur calme ! " ouiiiii, ça m'arrivera un jour !!!"
Ah et il adore ses chevaux, il va les visiter autant de fois qu'il peut et les suit lors de leurs sorties à l'hippodrome. scinique

Et la Pampa c'est chouette!!!!

@pline a écrit:
6- c'est calir que ça donne envie faire le tour de l'amérique du sud... Mais moi je le faire avec Ernesto (cf : Carnet de voyage), sur sa moto, et je veux me faire le pérou et le chili ( youpi, traverser l'amérique du sud en moto, wwwoh ).
J'ai adoré ce film, excellente interprétation (qui parle avec l'accent argentin à la perfection) de Gael Garcia Bernal.

De l'Amérique du Sud, j'ai fait Argentine (de long en large), Chili, Uruguay, Paraguay et Brésil.

@pline a écrit:
8- le prochain coup tu m'emmènes ?
La prochaine fois, j'organise un voyage de groupe pour découvrir le pays tout en faisant la fête.

@pline a écrit:
9- Comme c'est de la balle des soirée tango ! T'aurais dû essayer, y aurait bien eu des filles pour te montrer !
Mouais les boîtes de nuit (même celles où l'on danse du tango) très peu pour moi. Ce qui est génial c'est que dans les petits bars ou restaurants, dans des ambiances où tout le monde se connaît, les soirées se finissent souvent en tango. On pousse les tables, on met la musique et c'est parti!

Petite parenthèse, le tango, bien que réputé pour être une danse extrêmement sensuelle, se dansait au début entre hommes, sur les docks du port de Buenos Aires. Evidemment, on ne le danse pas exactement de la même façon avec une femme ou avec un homme ( scinique ) mais aujourd'hui encore, on peut voir, sur la calle Florida par exemple, des spectacles de tango de rue entre hommes.

@pline a écrit:
10-et pour l'avion alors... t'as réussi à embobiner le pilote pour aller dans la cabine ?
Non, non j'ai profité de la bouffe, des boissons et du système de divertissement embarqué de l'avion. scinique

@pline a écrit:
11- par contre j'ai pas trop compris ce qu'on bouffait là bas... Bien et light quoi....
Beaucoup de viande (et élevée naturellement, pas de vache folle là-bas), un peu de fromage, beaucoup de fruits et de légumes et pas mal de dessers et sucreries.

@pline a écrit:
12- et est ce que ça fait un peu comme au brésil où soit les gens sont pauvres, soit ils sont riches mais pas trop de juste milieu ?
Après la crise de 2001, la classe moyenne a disparu. Une partie est parvenue à fuir le pays (pour aller s'installer en Europe) et une autre partie est devenue pauvre. Mais cette classe moyenne tend à se reconstituer lentement.

@pline a écrit:
13- Tu veux pas genre nous faire un poème en espagnol, tu t'enregistre et tu nous files le liens après sur le forum ( histoire de t'entendre parler espagnol ).


@pline a écrit:
14- Et mon cadeau souvenir ?


@pline a écrit:
15- combien d'heures de décalage ?
Avant le 26 décembre 2007, on changeait pas d'heure et donc -4 heures avec la France de novembre à mars et -5 heures de mars à novembre. Mais avec ces conneries de loi d'économie d'énergie et l'instauration d'une heure d'été on aura désormais -3 heures de novembre à mars et -5 heures de mars à novembre.

@pline a écrit:
en tout cas merci de nous avoir fait faire le voyage de nos ordi et bonne récup à toi ! T'as du en prendre pleins les yeux, je suis jalouse !
costume3

_________________

You know it's funny, what's happening to us. Our lives have become digital. Our friends now virtual. And everything you could ever wanna know is just a click away. Experiencing the world through endless second hand information is not enough. If we want authenticity we have to initiate it. We will never know our full potential unless we push ourselves to find it. It's this self-discovery that inevitably takes us to the wildest places on earth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siddharta Chidoshi
Pupupu...
Pupupu...
avatar

Nombre de messages : 33003
Chakra : 42075
Age : 36
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Lun 21 Jan - 19:00

Désolé Mr, j'ai pas eu le temps lire, donc je peux encore rien dire; néanmoins, bravo pour le boulot, et pour les photos!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/tpalpant
stefro
Administrolleur
Administrolleur
avatar

Nombre de messages : 24191
Chakra : 32962
Age : 37

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Mar 22 Jan - 22:41

@AdRiX a écrit:
Hé ben voila c'est malin, maintenant j'ai envie d'aller séjourner à Punta del Este alors que je ne peux pas ! Mad
Dernière chose concernant Punta et les uruguayens. En période de vacances, les horaires se trouvent vite décalés là-bas. Beaucoup de gens se couchent entre 5 et 8 heures du mat' (ils font des after d'afters parfois scinique ) et quand on se balade en ville le matin, il n'y a quasiment personne avant 12h-13h. scinique

Par contre, ils compensent avec énormément de sport : marche, fitness, course à pied, natation et surf, ils tiennent la forme.

En Argentine, le foot est évidemment le sport-roi et ça se joue à toutes heures du jour et de la nuit!
Les parcs municipaux spécialement aménagés sont souvent occupés jusqu'à tard dans la nuit.


Séance nocturne de foot dans un parc de Buenos Aires


Quant au rugby, c'est plutôt un sport prisé par la haute société, même s'il y a eu un effet Coupe du Monde 2007 et que le pays entier s'est passionné pour cette compétition (ce qu'ils on pu me gonfler avec leurs : "et t'es allé des matchs ?").

Les sports collectifs sont très appréciés (foot, rugby mais aussi basket et volley) et ça joue pas mal au tennis. Mais l'Argentine est également une des meilleures nations en polo (et on y élève beaucoup de chevaux de polo). Je l'ai déjà dit, le cheval fait partie de la culture argentine et outre le polo, les gens se passionent également pour les courses de chevaux.

Enfin, je rajoute quelques tofs de Tigre, une municipalité du Nord de la couronne de Buenos Aires qui marque la limite nord de la ville.

Outre le fait qu'il y ait plein de coins sympas pour se promener, plein de rivières, des musées et des monuments historiques à visiter, l'une des particularités de ce lieu réside dans son système de transports en commun. Les bus (ou colectivos) sont remplacés par des bateaux qui couvrent toute la zone et permettent d'aller d'une rive à l'autre et de visiter les affluents et les îles voisines (où l'on peut passer la journée, se faire un barbecue en plein air, faire une teuf etc…). Il y a 2 types de bateaux : -ceux des pigeons touristes qui font un tour d'une heure et vous ramènent au point de départ et ceux des locaux, qui s'arrêtent partout et permettent de visiter les lieux (et ensuite on prend le bateau suivant pour aller voir plus loin).






El Tigre, ses rivières, ses TEC sur eau, ses bâtiments anciens


Pour la petite anecdote, concernant le bateau rouge de la dernière tof. Durant toute mon enfance, j'ai vu ce bateau moisir et rouiller, abandonné dans l'eau. Mais entretemps, une entreprise la sorti de l'eau et a entrepris de le restaurer et de lui donner une nouvelle vie. Malheureusement, l'entreprise en question a fait faillite et désormais, le pauvre bateau est abandonné sur la terre ferme. scinique

_________________

You know it's funny, what's happening to us. Our lives have become digital. Our friends now virtual. And everything you could ever wanna know is just a click away. Experiencing the world through endless second hand information is not enough. If we want authenticity we have to initiate it. We will never know our full potential unless we push ourselves to find it. It's this self-discovery that inevitably takes us to the wildest places on earth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AdRiX
Gold hmm Member
Gold hmm Member
avatar

Nombre de messages : 9834
Chakra : 17822
Age : 35

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Mer 23 Jan - 9:34

@stefro a écrit:
Pour la petite anecdote, concernant le bateau rouge de la dernière tof. Durant toute mon enfance, j'ai vu ce bateau moisir et rouiller, abandonné dans l'eau. Mais entretemps, une entreprise la sorti de l'eau et a entrepris de le restaurer et de lui donner une nouvelle vie. Malheureusement, l'entreprise en question a fait faillite et désormais, le pauvre bateau est abandonné sur la terre ferme. scinique
rire 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delevil
Killer gamer
Killer gamer
avatar

Nombre de messages : 2827
Chakra : 11295
Age : 30
Localisation : St etienne/Lyon

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Mer 23 Jan - 17:44

j'ai lu qu'une partie je m'atarderais sur la suite bientot! en atendant great job!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorn
Dieu Gamer
Dieu Gamer
avatar

Nombre de messages : 6017
Chakra : 14527
Age : 39
Localisation : Saint-Tropez - Bruxelles

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Mer 23 Jan - 18:44

Moi j'ai une question par rapport à ça :

@stefro a écrit:
Post Scriptum :

Comme vous le savez, je suis parti pour l'Argentine avec une énorme appréhension. En fait, après mon dernier voyage, j'ai été extrêmement heureux d'y être retourné après 15 ans. Mais avec le recul, je m'étais rendu compte que je n'étais pas en phase avec les gens de là-bas. Chose somme toute normale, je n'ai pas grandi dans la même société et je n'ai jamais eu de lien direct avec mes racines.

Et donc plus la date de ce voyage arrivait et plus je me sentais mal à l'aise. Mais ces appréhensions se sont envolées sitôt arrivé là-bas. Je me suis senti tellement bien dans cette société, qui n'est certes pas parfaite mais est en revanche si accueillante, que j'ai vite fini par me "rappeler" d'où je venais et qui je suis. Ce sont surtout les rencontres que j'ai faites là-bas et une en particulier qui m'ont montré que malgré certaines différences de culture, je fais partie de ce pays et ce pour toujours. Même si je parle espagnol sans accent (ou avec un accent espagnol, selon les versions scinique ) j'ai été traité, intégré et je me suis senti argentin à 1000%. J'ai même tellement apprécié ce voyage que depuis mon retour en France, j'ai un peu de mal à m'adapter (et puis avec les suisses tout prêt, on prend une sale claque niveau sympathie et gentillesse, après avoir passé 3 semaines en Amérique du Sud. divers12 ).

En tous cas, ce voyage m'a fait un bien fou et j'espère que j'aurais réussi à vous faire partager ce plaisir.

On avait discuté sur un topic de nos visions sur l'avenir car tu te posais des questions, si tout était clair pour nous, si l'on étaient sur de nos directions professionnel, etc, etc... parce que c'est typiquement ce dont je parlais, le genre de situation, découverte, prise de conscience, qui peuvent faire prendre un tournant à ta vie si tu aime le risque.

Donc, es-tu sur de ta voie maintenant ou est-ce que ce voyage t'as un peu embrouillé le cerveau ?

N'envisage-tu pas de retourner habiter là-bas un de ces jours après cette prise de conscience ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yui
Pro gamer
Pro gamer
avatar

Nombre de messages : 1466
Chakra : 10034

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Mer 23 Jan - 20:05

Simplement magnifique ton récit en Argentine. Cela ne fait que renforcer mon envie d'aller visiter un pays d'Amérique Latine. Car mon rêve étant de visiter les 4 coins du monde. Ta description concernant la vie et les gens là bas me fait rappeler mon pays d'origine. Les gens sont très "aware" et on se retrouve à discuter avec n'importe qui dans la rue. Contrairement aux pays développés dans lequel se retrouve très vite seul. J'espère que tu as pu retranscrire cela manuscritement dans un beau carnet en cuir ^^ (ma meilleure amie fait cela).
Concernant ton PS, je n'ai pas eu la chance de connaitre ce sentiment d'intégration (même si je suis bilingue), je pense parce que c'est le fait que je ne sois pas né dans mon pays d'origine. A voir ta conclusion, il est vrai qu'on a toujours cette nostalgie lorsqu'il faut faire ses "au revoir" à son pays d'origine.
Merci encore pour cette évasion Sud Américaine ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stefro
Administrolleur
Administrolleur
avatar

Nombre de messages : 24191
Chakra : 32962
Age : 37

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Mer 23 Jan - 20:50

@Thorn a écrit:
Moi j'ai une question par rapport à ça :
En fait, j'ai un problème, parmi tant d'autres ^^, c'est que je suis un mec qui devient facilement anxieux et qui a peur de l'inconnu et de tout ce qui est nouveau. Comme là en ce moment, j'entame sérieusement mes recherches de taf, mais vu qu'en plus je ne sais pas trop vers quoi m'orienter, je stresse comme un dingue. De plus, mes recherches sont très concentrés sur la région où j'habite parce que je me vois mal aller ailleurs dans une ville, région ou pays que je connais peu ou pas. Je ne suis pas le genre de personne a être extrêmement spontanée et à décider comme ça de tout plaquer et de partir ailleurs pour le taf, ou autre. divers12

Ceci dit, je me suis vachement bien senti là-bas et pour celà je n'exclus pas d'y retourner à plus ou moins long terme, pour m'y installer durablement. Mais à court terme, je ne pense pas : me connaissant, il faut que je fasse toutes les choses dans l'ordre et (trop ?) doucement, que je m'insère dans la vie pro, que je m'endurcisse un peu (même si je sais bien me débrouiller seul) et après je verrai. Mais c'est clair qu'il faut que j'apprenne à vivre avec un peu moins d'attaches et que je sois plus capable de voler de mes propres ailes. scinique

@Yui a écrit:
J'espère que tu as pu retranscrire cela manuscritement dans un beau carnet en cuir ^^ (ma meilleure amie fait cela).
En fait, non. Pour tout ce qui est des souvenirs, je garde tout dans un coin de ma tête. Pour les tofs c'est pareil. C'est peut-être dû au numérique et le fait de ne plus avoir de tofs "papier" mais à part de rares occasions (comme les grands voyages), je ne fais quasiment plus de photos, et celles que je fais, je ne le regarde jamais. Je ne fais vivre mes souvenirs que dans ma tête donc. scinique

Et pour mes récits, c'est la même chose. Lorsque je me suis mis devant mon ordinateur pour faire ce "carnet", j'ai d'abord réuni les meilleurs moments que j'ai vécu là-bas et ensuite je me suis laissé aller à retranscrire tout ce qui m'a plu et m'a marqué. Smile
@Yui a écrit:
Concernant ton PS, je n'ai pas eu la chance de connaitre ce sentiment d'intégration (même si je suis bilingue), je pense parce que c'est le fait que je ne sois pas né dans mon pays d'origine.
Ben, moi mon problème est autre. J'ai quitté l'Argentine à 8 ans et demi et c'était encore trop tôt pour bien connaître le pays (d'autant plus qu'avec les problèmes d'insécurité, je sortais rarement dans la rue). Ensuite, de la maternelle au CE2, je suis allé à l'Ecole Franco-Argentine, et de plus, alors que les cours étaient en français le matin et en espagnol l'après-midi, j'avais droit à des cours particuliers en français l'après-midi. Ce qui fait qu'en partant, je savais parler espagnol, mais pas l'écrire.

C'est en arrivant en France, que j'ai appris, en section internationale au collège puis au lycée, entouré de profs espagnols et d'élève sud-américains et espagnols, ce qui fait que je n'ai jamais parlé espagnol comme un "vrai" argentin. Et enfin, last but not least, j'ai été adopté par des parents belge-allemand. Outre le fait que j'adore mes parents comme personne (et que pour moi ils sont mes parents, y a pas d'adoptifs ou de biologiques), je n'ai pas grandi dans une culture hispanique alors que mes potes si. C'est ce qui a aussi fait que je me sois vite retrouvé coupé de mes origines. Cela dit, je ne blâme personne, c'est comme ça et ça m'a permis de devenir un citoyen du monde multiculturel et polyglotte! scinique

_________________

You know it's funny, what's happening to us. Our lives have become digital. Our friends now virtual. And everything you could ever wanna know is just a click away. Experiencing the world through endless second hand information is not enough. If we want authenticity we have to initiate it. We will never know our full potential unless we push ourselves to find it. It's this self-discovery that inevitably takes us to the wildest places on earth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madness
Quasi-modo
Quasi-modo
avatar

Nombre de messages : 5582
Chakra : 13742
Age : 34
Localisation : La Rényon

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Mer 23 Jan - 20:56

Citation :
citoyen du monde multiculturel et polyglotte!

'tin... t'es plus métissé que moi à ce que je vois! cyclops


scinique

_________________
Rock'n'roll is here to stay...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pline
Gameuse
Gameuse
avatar

Nombre de messages : 612
Chakra : 8990
Age : 31
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Mer 23 Jan - 21:05

bah moi le sentiment d'intégration je l'ai eu dan sun pays d'où je viens carrément pas, complétement différent de là où j'habite, c'est le Maroc... je me suis sentie intégrée... c'était trop cool !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CubeAvenir
Warhol Moderator
Warhol Moderator
avatar

Nombre de messages : 6499
Chakra : 15084
Age : 30
Localisation : 93

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Jeu 24 Jan - 14:21

Woaaaaaah ça donne drôlement envie Smile
Je terminerai la lecture plus tard, il me reste à voir les photos et le dernier paragraphe^^

PS : je n'ai pas payé Pline pour qu'elle dise du bien du Maroc lol!

_________________




Dernière édition par le Jeu 24 Jan - 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stefro
Administrolleur
Administrolleur
avatar

Nombre de messages : 24191
Chakra : 32962
Age : 37

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Jeu 24 Jan - 20:55

Content que ça vous plaise Smile (pour ceux qui ont lu scinique ).

_________________

You know it's funny, what's happening to us. Our lives have become digital. Our friends now virtual. And everything you could ever wanna know is just a click away. Experiencing the world through endless second hand information is not enough. If we want authenticity we have to initiate it. We will never know our full potential unless we push ourselves to find it. It's this self-discovery that inevitably takes us to the wildest places on earth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delevil
Killer gamer
Killer gamer
avatar

Nombre de messages : 2827
Chakra : 11295
Age : 30
Localisation : St etienne/Lyon

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Dim 27 Jan - 14:02

bon j'ai lu et la rue piétone me fait vachement penser a certaines rue de shenmue... et enfin sa m'a donné envie, de voyager, mais aussi de retourner tres tres vite en italie passez quelques semaines.....
sinon question bonux, a laquelle tu peus ne pas répondre je comprendrais t'inquiette, tu dis que tu a été adopté, soit, mais ru a quitté le pays pour quelles raisons a la base?
je reprécise si c'est trop personel pour toi tu balance un "joker" et on en parle plus... mais je suis assez direct en vrai alors je te balance la question!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stefro
Administrolleur
Administrolleur
avatar

Nombre de messages : 24191
Chakra : 32962
Age : 37

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Dim 27 Jan - 14:05

Ben, mon père bosse dans un organisme international et après plusieurs postes à l'étranger, il est retourné bosser au siège à Genève.

_________________

You know it's funny, what's happening to us. Our lives have become digital. Our friends now virtual. And everything you could ever wanna know is just a click away. Experiencing the world through endless second hand information is not enough. If we want authenticity we have to initiate it. We will never know our full potential unless we push ourselves to find it. It's this self-discovery that inevitably takes us to the wildest places on earth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delevil
Killer gamer
Killer gamer
avatar

Nombre de messages : 2827
Chakra : 11295
Age : 30
Localisation : St etienne/Lyon

MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   Dim 27 Jan - 14:08

ok! je comprend mieu! mais m'a fallu du temps!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carnets de voyage de stefro   

Revenir en haut Aller en bas
 

Carnets de voyage de stefro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La passion du jeu vidéo ::  :: Culture-